Voici à quoi ressemble la vie avec l'EB

La biologie et la génétique de l'EB

Pourquoi la recherche génétique est-elle nécessaire ?

Comprendre ce qui provoque l'EB est une première étape indispensable au traitement de la maladie. Etudier la biologie de l'EB permet de mieux comprendre pourquoi elle entraîne la formation de bulles et de lésions de la peau. L'étude de la génétique permet d'identifier les gènes impliqués dans la fabrication et le maintien d'une peau saine et d'identifier les anomalies (mutations) propres à ces gènes qui provoquent l'EB et la manière dont elles se transmettent.

Malgré la complexité de l'EB, les connaissances génétiques de la maladie ont progressé de manière spectaculaire ces 25 à 30 dernières années. Nous avons identifié au moins 14 gènes qui sont selon nous responsables des formes principales de l'EB. Cette découverte a conduit à la mise au point d'outils diagnostiques de plus en plus performants et a permis d'envisager pour la première fois la correction des erreurs génétiques et le développement de thérapies curatives.

Même si nous connaissons sans doute maintenant les principaux gènes associés à l'EB, nous ne savons pas encore quelles sont toutes les mutations qui provoquent l'EB (ainsi, pour environ 20% des personnes atteintes de l'EB simple, les mutations génétiques n'ont pas encore été identifiées et la même chose est vraie pour les autres formes d'EB). Certaines personnes présentent des boursouflures de la peau qui pourraient être associées à l'EB si nous étions en mesure d'identifier le gène/la mutation. C'est un domaine de recherche important financé par DEBRA et de nouvelles mutations sont identifiées en permanence.

Le mécanisme selon lequel les anomalies observées sur les gènes associés à l'EB déclenchent véritablement la maladie fait toujours l'objet d'une recherche active. Les gènes codifient les protéines de la peau et l'anomalie génétique se reflète dans la protéine et perturbe son bon fonctionnement. La protéine peut être totalement absente, être plus courte ou présenter une altération plus ou moins marquée. Voilà pourquoi, même pour un gène identique, l'EB résultante peut se présenter sous différentes formes. Par exemple, l'EB dystrophique dominante (EBDD) et l'EB dystrophique récessive (EBRD) sont causées par des anomalies du gène du collagène 7 mais les erreurs dans le code qui provoquent l'EBRD ont un impact beaucoup plus important sur la façon dont la protéine du collagène maintient les couches de la peau ensemble.

En outre, nous savons aujourd'hui que d'autres gènes, appelés gènes modificateurs, peuvent influencer les caractéristiques spécifiques et la gravité des symptômes de toute forme d'EB. Voilà pourquoi deux enfants (frères ou sœurs) ou des parents et des enfants qui présentent exactement la même mutation génétique de l'EB peuvent être affectés différemment. Le bagage génétique d'un individu comprend environ 25.000 gènes ainsi que les gènes de l'EB et certains de ces gènes peuvent atténuer ou aggraver les effets de la mutation de l'EB sur la peau. DEBRA finance la recherche qui vise à identifier les gènes modificateurs associés à toutes les formes d'EB. On pense que les gènes modificateurs pourraient faire l'objet d'un développement de médicaments qui pourraient considérablement alléger la gravité des symptômes de l'EB – mais avant toute chose, il nous faut identifier et comprendre ces gènes.

Voilà pourquoi la recherche fondamentale sur la génétique et la biologie de l'EB reste primordiale.

Pourquoi est-il important pour un patient EB de connaître avec précision son anomalie génétique ?

Outre le fait d'être rassurant pour un patient EB de connaître avec précision l'origine de sa maladie, l'identification exacte de la mutation permet de mieux prévoir l'évolution de la maladie, de mieux gérer les symptômes et le cas échéant de bénéficier d'une consultation génétique. Il est surtout essentiel de bien identifier la mutation avant d'administrer au patient un traitement complexe qui fait intervenir la thérapie génique, cellulaire, protéique ou par médicaments afin de guérir ou de corriger l'anomalie génétique ; sans connaître la mutation, la thérapie peut s'avérer inefficace ou risquée.

Quelques priorités actuelles en matière de recherche sur la génétique et la biologie de l'EB :

  • Identification de mutations EB inconnues et d'autres gènes éventuellement associés à l'EB ;
  • Compréhension des effets des mutations EB et étude des approches thérapeutiques potentielles ;
  • Identification des gènes modificateurs qui influencent les caractéristiques et la gravité de l'EB.

Publications

Dépliant "L'épidermolyse bulleuse à l'école"

Dépliant "L'épidermolyse bulleuse à l'école"

Télécharger

Commander

Abonnez-vous à notre bulletin d'info