Voici à quoi ressemble la vie avec l'EB

Mon premier triathlon !

Gregory

Grégory a laissé un message sur notre forum en juin 2010: 

 

Bonjour, j'ai 38 ans et j'ai une EB simple. 
Comme vous le savez il est compliqué de conjuguer le sport et cette maladie. 
Mais je suis devenu professeur d'Education physique. 
Depuis cette année je me suis lancé dans le triathlon, épreuve qui associe vélo, natation et course a pied. 
Je veux montrer à mes enfants (qui ont l'EB aussi) que l'on peut surpasser cet handicap dans une épreuve des plus exigentes. 
J'ai comme objectif de participer à un 1/2 triathlon. Ca signifie 1km900 de nage, 80km en vélo et surtout 21 km en course à pieds. Je ne suis pas sûr de pouvoir réussir à faire ces 21 km. (d'habitude je fais +/- 11km en été avec beaucoup de précaution) Tout conseil pour m'aider à atteindre cet objectif est le bienvenu. 

Nous avons pu arranger un rendez-vous avec Katy Van Lierde de Mölnlycke, qui s’est rendue chez lui et lui a montré la gamme des produits. Il n’avait jamais vu ces produits auparavant. Il était enthousiaste et s’est décidé à les tester lors de son entraînement.

Il a commencé à courir 5 km et a vérifié régulièrement les bandages dans ses chaussures  afin d’apprendre à bien les utiliser et à éviter de devoir les changer.

En août il a écrit: I did it!  ‘J’ai réussi’  !

Voila j'ai réussi à boucler mon triathlon...et surtout les 21 km à pied.
Je dois avouer que j'ai souffert les 7 derniers km. Des débuts de cloches sont apparues vers le 10°km, et j'ai terminé au mental...mais je l'ai fait! 
Les pansements ont été d'une grande efficacité même si -par malice- les cloches se sont placées à l'entour!! Aujourd'hui j'ai une grosse ampoule et une plusieurs petites mais c'est très peu par rapport à l'effort fourni. 
Bref je termine en 5h20 ce qui est très bien pour un premier (et 1h57 pour les 21 km à pied).

Je voulais tous vous remercier pour ce que vous avez fait. Sans Debra jamais je n'y serais parvenu. Ingrid et la représentante Molnlycke se sont dévouées pour la réussite de ce projet, je les en remercie personnellement. 
Je continue à croire que c'est un exemple pour les jeunes, et mes enfants aussi (qui ont l'EB). Ils savent que tout (enfin ‘presque’tout!) est possible avec des précautions et de la préparation.

Je suis prêt à aider et partager mon expérience pour ceux qui veulent faire un peu de sport sans risque. 

Encore merci,

Gregory

 Paru dans le bulletin d'info Debra Belgium, n°41, décembre 2010

 

Publications

Brochure "Des plaies ouvertes à vie"

Brochure "Des plaies ouvertes à vie"

Télécharger

Commander

Abonnez-vous à notre bulletin d'info